L’adaptation au changement climatique est un impératif estime Ban Ki moon

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a appelé lundi, dans un discours à Ulaanbaatar, en Mongolie, les pays riches et pauvres à prendre des mesures pour s’adapter aux effets du changement climatique, soulignant que cette adaptation était un « investissement indispensable » pour l’avenir commun.

M. Ban a estimé que la réduction des émissions de gaz à effet de serre et l’atténuation des effets du changement climatique ne devaient être qu’une partie de la réponse mondiale à ce problème.

« Nous devons être sérieux en ce qui concerne l’adaptation et nous devons agir maintenant. L’adaptation est à la fois une nécessité pratique et un impératif moral », a-t-il ajouté.

Le Secrétaire général a souligné que les principales victimes des effets du changement climatique sont celles qui ne peuvent pas se le permettre financièrement ou qui ont contribué le moins à ce problème, tels que les citoyens des pays en développement sans accès à la mer comme la Mongolie, où la désertification et les conditions climatiques extrêmes sont en augmentation.

« Les déserts qui s’étendent étouffent les moyens d’existence et modes de vie. La dégradation des pâturages affecte directement l’économie et la culture de la Mongolie. Et vous n’êtes pas les seuls. Vous faites partie d’un tiers de la population du monde -2 milliards de personnes – qui sont des victimes potentielles de la désertification », a-t-il dit.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.