Après les élections présidentielle, la Mauritanie sommée de consolider la démocratie

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a pris note vendredi de l’annonce par le Conseil constitutionnel de la Mauritanie du résultat final de l’élection présidentielle -qui a été remportée par le général Mohamed Ould Abdelaziz, auteur d’un coup d’Etat en août 2008.

Ban Ki-moon invite le peuple mauritanien et ses leaders à consolider le processus de démocratisation et de réconciliation, notamment par la poursuite d’un dialogue national inclusif tel que prévu dans l’accord de Dakar, a déclaré un porte-parole.

L’ONU continuera à soutenir leurs efforts dans ce domaine, précise la déclaration.

Le président mauritanien renversé par un coup d’Etat le 6 août 2008 Sidi Ould Cheikh Abdallahi a démissionné et signé le 29 juin dernier à Nouakchott un décret portant nomination d’un gouvernement d’union nationale, chargé de préparer l’élection présidentielle du 18 juillet. Sa démission n’est intervenue qu’après qu’il a reçu la décision prise par le Haut conseil d’Etat (HCR, junte) de se transformer en Conseil supérieur de la défense, organisme s’occupant uniquement des questions de défense et de sécurité et placé sous l’autorité du gouvernement de transition.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.