Le professeur désobéisseur Alain Refalo lourdement sanctionné

Il était soutenu par la fédération de Parents d’élèves FCPE, et par l’ensemble des syndicats d’enseignant. Le professeur de Colomiers Alain Refalo refusait d’appliquer les reformes du primaire version Xavier Darcos. Son combat l’a mené devant la commission disciplinaire de l’Académie de Toulouse.

Et la sanction est tombée vendredi : Alain Refalo est abaissé d’un échelon pendant quatre ans.
Soit une perte de revenus évaluée à plusieurs milliers d’euros.

Alain Refalo, qui souhaitait par son action dénoncer publiquement “la mise en place d’un processus de démantèlement du service public d’éducation” avait adressé à l’inspecteur d’académie une lettre ouverte intitulée “en conscience je refuse d’obéir”.

Les réactions à cette condamnations sont nombreuses. Pour le président socialiste du Conseil général de Haute Garonne il s’agit là d’une sanction “disproportionnées avec les faits incriminés et révèlent toute l’incompréhension dont il est victime”.

La FCPE (parents d’élèves) de Haute Garonne : “Nous demandons l’arrêt de la procédure disciplinaire et le retrait des sanctions à l’encontre d’Alain Refalo.”

Le comité de soutien à Alain Refalo note par ailleurs que cette sanction : “s’ajoutant à la promotion qui lui a été refusée au mois de février, et indépendamment des 19 jours de salaire qui lui ont déjà été soustraits, (…) représente pour les quatre ans qui viennent une perte d’au moins 7 000 euros, alors qu’ Alain Refalo a effectué l’intégralité de son service devant les élèves et que les rapports pédagogiques de ses inspecteurs sont élogieux.”

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.