Le Népal reste sous surveillance internationale

Le Conseil de sécurité a prorogé, à la demande du gouvernement népalais, le mandat de la Mission des Nations Unies au Népal (MINUNEP) jusqu’au 23 janvier 2010, en tenant compte de la poursuite des activités de contrôle et de gestion des armes et du personnel armé convenues dans l’Accord entre les partis politiques du 25 juin 2008.

Par la résolution 1879 (2009), adoptée à l’unanimité, le Conseil de sécurité convient avec le Secrétaire général que le dispositif de contrôle actuel est une mesure temporaire et non une solution à long terme et qu’il faut que le gouvernement népalais envisage les mesures nécessaires pour réduire les responsabilités actuelles de la MINUNEP en la matière, indique un communiqué.

C’est pourquoi, le Conseil de sécurité, aux termes de ce texte, demande au gouvernement népalais de continuer à prendre les décisions voulues pour créer des conditions propices à l’achèvement des activités de la MINUNEP d’ici au 23 janvier 2010, notamment en appliquant l’Accord du 25 juin 2008, afin de faciliter le retrait de la Mission du Népal.

L’accord conclu le 25 juin 2008 par une Alliance de sept partis stipulait que l’intégration et la réinsertion membres de l’armée maoïste s’effectuerait dans un délai de six mois. Celle-ci a finalement commencé au mois de juillet 2009.

La semaine dernière, la MINUNEP a en effet salué la décision du gouvernement népalais et du Parti communiste unifié du Népal-maoïste (UCPN-M) de lancer formellement le 17 juillet 2009 le processus de démobilisation et de réinsertion de 4.008 militaires maoïstes, dont 2.973 mineurs.
Par ailleurs, la Haut Commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay, a envoyé jeudi également une lettre au gouvernement du Népal confirmant son acceptation de l’extension des accords entre le Haut Commissariat des Nations Unies aux droits de l’homme
Le gouvernement népalais a accepté de reconduire le mandat du HCDH jusqu’au 9 juin 2010.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.