L’ONU veut éradiquer la fièvre aphteuse

L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) viennent de lancer une offensive majeure contre la fièvre aphteuse en vue d’un contrôle progressif mondial.

La fièvre aphteuse est une maladie virale fortement contagieuse des animaux à sabots fendus (ongulés). La maladie est caractérisée par la formation de vésicules (cloques remplies de liquide) et d’érosions dans la bouche, les naseaux, les mamelons et les pieds.

Bien que rarement mortelle chez les animaux adultes, elle cause de graves pertes dans la production et constitue une contrainte majeure pour le commerce international.
Les conséquences économiques et sociales de cette maladie du bétail sont extrêmement négatives et peuvent affecter durant des années les moyens d’existence des éleveurs et des ménages ruraux dans beaucoup de pays en développement.

Mais les pays développés aussi peuvent en souffrir cruellement, notamment le Royaume Uni, l’Irlande, la France et les Pays-Bas. En 2001, quelque 6 millions d’animaux furent abattus dans ces pays causant des pertes estimées entre 11 et 12 milliards de dollars. Et il a fallu 8 mois pour éliminer le virus.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.