Pétrole au Soudan : la cour d’arbitrage règle une cause de guerre

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, a salué mercredi la décision de la Cour permanente d’arbitrage (CPA) sur le règlement final du différend relatif à la ville d’Abyei et aux puits de pétrole qui l’entourent.

Ban Ki-moon a félicité l’intention des parties de la respecter et de la mettre en oeuvre de façon pacifique.

Selon la presse, la CPA, qui siège à La Haye (Pays-Bas), a jugé que la ville d’Abyei, dont les habitants sont majoritairement partisans de l’appartenance au Sud-Soudan, se trouvait au Sud-Soudan, tandis qu’elle jugé que les puits de pétrole se trouvaient au nord de la frontière entre le Nord et le Sud.

« Le règlement du différend d’Abyei est un pas très important dans la mise en oeuvre de l’Accord global de paix », a dit le Secrétaire général.

Abyei est une ville et un district du Sud Kordofan, considéré comme un territoire charnière entre le Nord et le Sud Soudan, et qui dispose d’importantes réserves de pétrole. En mai 2008, une grande partie de la ville d’Abyei a été rasée lors de combats entre l’armée soudanaise et les forces de la SPLA, faisant des dizaines de morts et causant le déplacement de près de 25.000 civils.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.