L’ASEAN crée une commission des droits de l’homme

La Haut Commissaire aux droits de l’homme, Navi Pillay a salué mercredi l’approbation par les ministres des Affaires étrangères de l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ASEAN) des termes de référence d’une Commission intergouvernementale des droits de l’homme.

« Il s’agit d’un pas en avant important dans la création d’un nouveau mécanisme pour protéger et promouvoir les droits fondamentaux des populations de la région de l’ASEAN », a déclaré Navi Pillay, selon un communiqué. Elle a souligné le rôle fondamental des arrangements régionaux pour aider à suppléer les déficiences des institutions nationales.

La Commission de l’ASEAN sera la première du genre dans cette région – d’autres commission régionales existent déjà en Afrique, en Amérique et en Europe.

La Haut Commissaire a « vivement encouragé » les Etats de l’ASEAN à nommer des membres indépendants et impartiaux et disposant d’une expertise éprouvée en matière de droits de l’homme.
Elle s’est dite par ailleurs « déçue » par l’absence de mandat clair en matière de protection et a déclaré espérer que la société civile serait impliquée dans les travaux de la Commission.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.