Grippe A H1N1 : le médecin traitant 1er interlocuteur

Malgré l’arrivée de l’été, le virus continue sa progression en France. La région, touchée par plusieurs cas et notamment celui, groupé du Collège de Quint Fonsegrives, ont prouvé que la Sud Ouest pouvait être durement touché par la pandémie. Une nouvelle procédure est rentrée en vigueur mercredi. Le médecin traitant est désormais le premier interlocuteur en cas de doute.

En cas d’apparition de symptômes grippaux (fièvre supérieure à 38°, ou courbatures, ou grande fatigue et toux ou difficultés respiratoires) il est nécessaire de contacter le médecin traitant ou, en dans un cas grave, le SAMU en contactant le « 15 ».

Après examen et si les symptômes présentés sont ceux de la grippe AH1N1 le médecin traitant peut désormais prescrire les médicaments nécessaires, Tamiflu et autres ou, dans les cas extrêmes ou si les risques de complication sont patents, contacter directement le Samu.

Pour les voyageurs usagers des aéroports : ont été organisées une campagne d’affichage et des diffusions aux passagers de messages et de notices d’information précisant la conduite à tenir en cas d’apparition de syndromes grippaux à l’occasion d’un voyage vers une zone à risque ou lors d’un retour sur un vol international. Une procédure médicale d’intervention est également prévue dans le cas où un passager serait signalé « grippé » en cours de vol.

Par ailleurs, une information et des recommandations ont été adressées aux organisateurs des accueils collectifs de mineurs et aux maires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.