Liban : les milices se réarment

Le Coordonnateur spécial pour le Liban, Michael Williams, s’est déclaré inquiet des récentes violations de la résolution 1701 (2006), à l’issue d’entretiens avec le Premier ministre Fouad Siniora et le Premier ministre désigné Saad Hariri.

« Nous sommes troublés par tous ces incidents, qui sont de claires violations de la résolution 1701 », a déclaré lundi Michael Williams au sortir d;une réunion avec le Premier ministre Siniora, à Beyrouth.

Selon la presse, plusieurs incidents sont intervenus au Liban ces deux dernières semaines. L’armée libanaise aurait démantelé une cellule de militants islamistes du Fatah al-Islam qui préparait une attaque contre des soldats et des casques bleus de l’ONU dans le sud du pays.
Aussi, la semaine dernière, une cache d’armes appartenant au Hezbollah a explosé à 20 kilomètres de la frontière avec Israël.

“Nous sommes très préoccupés dans la mesure où il y a eu trois violations de la résolution en quatre jours et qu’il faut faire baisser la température », a-t-il ajouté.

Michael Williams a déclaré en outre avoir abordé précisément, lors de son entretien avec le Premier ministre désigné Saad Hariri, la question des violations de l’espace aérien libanais par l’aviation israélienne -violations régulièrement condamnées dans les dix rapports de la Force intérimaire des Nations Unies au Liban (FINUL) sur la résolution 1701.

Le Coordonnateur des Nations Unies pour le Liban a encouragé par ailleurs Saad Hariri à former un nouveau gouvernement, indiquant que le Secrétaire général Ban Ki-moon suivait de près ces événements.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.