Darfour : l’aviation tchadienne aurait bombardé l’ouest Darfour

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, est gravement préoccupé par la recrudescence de la violence dans l’Ouest-Darfour (Soudan), ainsi que le long de la frontière entre le Tchad et le Soudan, a déclaré sa porte-parole.

« Le Secrétaire général est troublé par des informations indiquant que le 16 juillet, des bombes lâchées par des appareils tchadiens auraient percuté des sites se trouvant à proximité d’Umm Dukhum, dans l’Ouest-Darfour », a-t-elle souligné dans une déclaration publiée lundi soir.

« Ces évènements mettent la vie de civils soudanais en péril et pourraient augmenter les tensions entre les deux pays », a-t-elle ajouté.

« Le Secrétaire général condamne cet incident et prend note du fait que le gouvernement du Soudan a réagi de manière appropriée, en recourant à des moyens diplomatiques. Il exhorte les deux gouvernements à faire preuve de retenue et à déployer plus d’;efforts pour améliorer leurs relations », précise la déclaration.

Ban Ki-moon est également gravement préoccupé par les informations selon lesquelles le 18 juillet, le gouvernement du Soudan a bombardé des positions rebelles dans la région de Jebel Moon, dans l’Ouest-Darfour. « Il engage le gouvernement soudanais et toutes les parties au conflit à cesser leurs actions militaires, à respecter les résolutions pertinentes du Conseil de sécurité et à s’engager en faveur d’;une cessation des hostilités », a souligné sa porte-parole.

« Le Secrétaire général réitère que ce n’est que par un règlement politique inclusif que le conflit au Darfour pourra être réglé », a-t-elle ajouté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.