L’ordre Public rétabli à l’est du Tchad

Deux communautés d’éleveurs et d’agriculteurs dans l’Est du Tchad viennent de mettre fin à leur querelle avec le soutien des autorités locales tchadiennes et de la Mission des Nations Unies en République centrafricaine et au Tchad (MINURCAT), ce qui devrait permettre d’;améliorer la situation sécuritaire le long de la frontière entre le Tchad et le Soudan.

Plus de 130 chefs de village des communautés Zaghawa et Asshongori se sont rencontrés pour mettre fin à cette longue querelle. Les deux communautés d’éleveurs et d’agriculteurs étaient souvent en désaccord sur l’utilisation de leurs terres dans la zone de Waldagalda dans le canton de Molou, explique la MINURCAT.

Au cours de la cérémonie de réconciliation, les chefs de villages Asshongori se sont plaints de l’insécurité créée par des membres de la communauté Zaghawa et des bandits non identifiés. Dans le cadre de la médiation par les autorités locales, avec l’appui de la MINURCAT, les chefs de villages Zaghawa se sont engagés à vivre pacifiquement avec les Asshongori et à mettre fin à l’insécurité causée par des délinquants.

Afin de démontrer leur bonne foi, les leaders de la communauté Zaghawa ont publiquement demandé aux membres de la communauté Asshongori, actuellement réfugiés au Soudan, de revenir et d’occuper leurs champs en toute quiétude. Les deux communautés ont indiqué que tout acte de délinquance commis par un membre des deux groupes serait sanctionné par les sages. Les communautés ont conjointement demandé au gouvernement tchadien de renforcer l’autorité de l’Etat dans la région et de résoudre les problèmes de sécurité affectant toutes les populations locales.

Une commission de réconciliation a été mise sur pied composée de membres des deux communautés et présidée par le chef du canton Molou et les sous-préfet de Farchana. La commission assurera le suivi des mécanismes de résolution des conflits. C’est la deuxième initiative du Dialogue Intercommunautaire, parrainé par la MINURCAT dans la région Assoungha, qui pourrait conduire au retour de plus de 1.000 personnes de la communauté Asshongori (30-40 villages) vivant actuellement au Soudan voisin.

Partager

Articles Récents

Inondations, La Haute Garonne passe en alerte orange

L'Aude et les Pyrénées orientales sont en vigilance rouge pour risques exceptionnels. Conséquences de la tempête Gloria, les départements de…

22 janvier 2020

Alerte rouge pour l’Aude et Pyrénées orientales

La situation dans les départements de l'Aude et des Pyrénées orientales est très dangereuse. De nombreux lieux sont évacués. La…

22 janvier 2020

Déjà 17 morts de la Grippe en France

Depuis le début de l'épidémie de Grippe, 17 personnes sont mortes en France. La région Occitanie est désormais classée en…

22 janvier 2020

Tempête Gloria, Impressionnants cumuls de pluie sur les Pyrénées Orientales

La tempête Gloria est arrivée lundi soir sur l'Est des Pyrénées. Ce mercredi les départements de l'Aude et des Pyrénées…

22 janvier 2020

Tempête Gloria. Des pompiers de Haute Garonne en renfort dans les Pyrénées Orientales

La tempête Gloria a atteint les Pyrénées Orientales. Les fortes chutes de neige et les importantes pluies font craindre des…

21 janvier 2020

Airbus installe une nouvelle chaîne d’assemblage A321 à Toulouse

D'ici mi-2022, l'usine Jean-Luc Lagardère, site d'assemblage actuel de l'A380 à Toulouse, abritera une chaîne A321 annonce Airbus ce mardi.…

21 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com