Escalade des violences au Sud Soudan

La détérioration de la situation en matière de sécurité au Sud Soudan avec l’escalade de la violence intertribale menace la stabilité de l’ensemble du pays, estime le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki moon, dans un rapport publié jeudi.

« Des étapes clefs de l’Accord de paix global (qui a mis fin à la guerre civile entre le Nord et le Sud du Soudan), telles que les élections et les référendums, pourraient facilement pâtir du développement de l’insécurité », ajoute M. Ban dans ce rapport remis au Conseil de sécurité.
Le Secrétaire général souligne que la Mission des Nations Unies au Soudan (UNMIS) travaille avec le gouvernement du Sud Soudan afin de mettre l’accent sur l’importance d’une approche globale de la sécurité des communautés, qui renforcera la confiance de la population à l’égard de leur gouvernement.

« Toutefois, la capacité limitée des institutions publiques pour ce qui est de gérer les conflits locaux et de faciliter des processus constructifs de paix et de réconciliation reste gravement préoccupante », écrit il.
Selon lui, en dépit d’incidents répétés, qui ont provoqué un nombre significatif de pertes en vies humaines et créé une insécurité permanente, aucune mesure visible n’a été prise pour renforcer les capacités des autorités locales et des organes de sécurité à dissuader les conflits intercommunaux.

Il constate avec préoccupation que la préparation des élections a toujours un retard très important sur le calendrier prévu et il exhorte les parties à prendre les mesures nécessaires pour résoudre les questions en suspens, y compris concernant l’utilisation des résultats du recensement, afin de pouvoir progresser.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.