Georgie : Russie et Union européenne pour un téléphone rouge

Les chefs militaire et de police des Nations Unies de l’ancienne Mission d’observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG) ont désormais quitté le territoire ressortissant de leur mandat.

« Ce départ entre dans le cadre de la liquidation de la Mission, qui comprend le retrait du personnel militaire et de police », a déclaré la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l’ONU, à New York.

La MONUG avait été créée en août 1993 pour vérifier le respect du cessez-le-feu entre le gouvernement géorgien et les autorités abkhazes en Géorgie. Son mandat a été étendu après la signature par les parties d’un Accord sur le cessez-le-feu et la séparation des forces, en 1994. Mais suite au conflit entre la Géorgie et la Russie en août 2008, la Russie a reconnu les régions d’Abkhazie et d’Ossétie du Sud comme des Etats indépendants.

La liquidation de la MONUG résulte « du manque d’accord au Conseil de sécurité sur le renouvellement du mandat de la MONUG, conduisant cette dernière à cesser ses fonctions à la mi-juin », a précisé la porte-parole.

Selon le plan de retrait, tout le personnel civil quittera la zone d’opération aussi dans un proche avenir dans la mesure où l’objectif est de totalement fermer la mission d’ici au mois de novembre 2009.

Par ailleurs, le représentant spécial du Secrétaire général, Johan Verbeke, a présidé mardi la première réunion du Mécanisme de prévention et de réponse aux incidents, qui a pour but de rassembler Géorgiens, Abkhazes et Russes, ainsi que des représentants de l’ONU et de l’Union européenne, de façon régulière, ainsi qu’il en a été décidé lors de pourparlers à Genève.

La réunion de mardi a eu lieu à Gali. Il a été convenu de mettre en place un « téléphone rouge » pour prévenir de futurs incidents et de se rencontrer deux fois par semaine.

La prochaine réunion, à Gali, aura lieu le 28 juillet, a indiqué la porte-parole.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.