Travail le dimanche : une régression pour la députée Lemorton

catherine-lemorton.JPGPour la députée socialiste de Toulouse, Catherine Lemorton “les dérogations au repos dominical” va faire subir “de multiples régressions” aux Français.

Pour Catherine Lemorton, plusieurs concepts de la loi comme ceux « de communes d’intérêt touristique » ou de « zones d’intérêt touristique » sont “tellement floues qu’elles pourraient amener près de 6000 communes à être concernées par ces dérogations”.

A terme, par effet « tâche d’huile », c’est l’ensemble du territoire national qui sera concerné par cette « exception » estime encore la députée.

Les inégalités entre les salariés vont s’accroitre, entre ceux qui bénéficieront de contre-parties salariales, d’un repos hebdomadaire compensatoire et ceux qui n’en bénéficieront pas. Le « volontariat », tant vanté par la majorité, ne se limitera qu’au traditionnel lien de subordination entre l’employeur et l’employé prévoit celle qui réussit à se faire élire dans la première circonscription de Haute Garonne.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.