SIDA : malgré la crise, les pays développés ont donné plus de 8,5 milliards

Les pays du G8, la Commission européenne et d’autres gouvernements donateurs importants ont alloué 8,7 milliards de dollars à la lutte contre le sida en 2008, en hausse par rapport aux 6,6 milliards de l’année précédente, selon un rapport de la Kaiser Family Foundation et du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA) publié lundi.

Les versements, soit l’argent réellement mis à disposition, ont quant à eux grimpé encore plus rapidement, de 56%, pour atteindre 7,7 milliards de dollars en 2008.

Les Etats-Unis ont versé au total 4 milliards de dollars en 2008, plus de la moitié de la totalité des versements. Le Royaume-Uni a été le deuxième plus grand donateur, suivi par les Pays-Bas, la France, l’Allemagne, la Norvège et la Suède, précise le rapport.

Financer une réponse suffisante et soutenue à l’épidémie de sida dans les pays à bas et moyen revenus est l’un des plus grands défis au monde en matière de santé et de développement, estime l’ONUSIDA.

Le rapport prévient toutefois que les chiffres de 2008 sont le reflet de budgets établis avant l’accélération de la crise économique mondiale actuelle, qui pourrait entraîner à l’avenir des difficultés en matière de financement de la lutte contre le sida.

La Kaiser Family Foundation est une fondation privée à but non lucratif, basée à Menlo Park, en Californie. Elle fournit des analyses et des informations sur les questions de santé.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.