Semaine cruciale dans le procès de l’ancien président Charles Taylor

L’avocat de l’ancien président du Libéria Charles Taylor, jugé pour son rôle dans la guerre civile en Sierra Leone, a présenté lundi les arguments de la défense devant le Tribunal spécial pour la Sierra Leone.

Charles Taylor, quant à lui, doit témoigner mardi à son procès qui se déroule au siège de la Cour pénale internationale à La Haye en raison des craintes d’éventuelles violences si le procès se déroulait en Sierra Leone. L’ancien président libérien est notamment accusé d’avoir armé la rébellion du Front révolutionnaire uni (RUF) en Sierra Leone en échange de diamants exploités dans l’est de ce pays.

Le procès de Charles Taylor dure déjà depuis plusieurs mois. Il est le premier chef d’Etat africain à être jugé par un tribunal international. Le verdict est attendu début 2010.

Début avril, le Tribunal spécial pour la Sierra Leone a condamné trois anciens dirigeants du Front révolutionnaire uni (RUF) pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité lors de la guerre civile qui a duré de 1991 à 2001. Issa Hassan Sesay a été condamné à passer au maximum 52 ans en prison, Morris Kallon, 40 ans et Augustine Gbao, 25 années.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.