Pakistan : retour programmé des réfugiés dans la vallée de Swat

Le gouvernement pakistanais et la communauté humanitaire ont fourni un travail remarquable en faisant face à la crise des déplacés, mais beaucoup reste à faire pour atteindre ceux qui sont dans le besoin, a déclaré vendredi le Secrétaire général adjoint aux affaires humanitaires et Coordonnateur des secours d’urgence, John Holmes, à l’issue d’une visite au Pakistan.

Il a rappelé que dans le district de Buner, il avait été informé que plus de la moitié des déplacés étaient rentré chez eux. « Si l’on semble s’acheminer vers un retour à la vie normale dans certaines parties de Buner, on ne peut en dire autant pour les autres districts », a dit M. Holmes en insistant sur la nécessité de respecter le droit international humanitaire, et en exhortant la communauté internationale à se montrer généreuse.

Le gouvernement pakistanais a annoncé jeudi le démarrage de la première étape du programme de retour, en quatre phases, de déplacés dans certaines zones de Buner et de la Vallée de Swat. L’équipe en charge de ces retours, installée à Peshawar et comprenant plusieurs agences humanitaires de l’ONU et des organisations humanitaires, travaille à l’élaboration d’un plan qui sera présenté samedi aux autorités, indique de son côté le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés (UNHCR).

A ce jour, rappelle d’autre part, le Bureau de la coordination des affaires humanitaires (OCHA), 219.155 personnes déplacées vivent dans des camps. Un chiffre en deçà des 260.000 personnes enregistrées le mois dernier, et cela, du fait des retours volontaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.