Radova Karadzic sera poursuivi affirme le Tribunal pour l’Ex Yougoslavie

L’éventuel accord passé par Radovan Karadzic et le négociateur américain en Bosnie Richard Holbrooke, aux termes duquel il échapperait aux poursuites du Tribunal pénal international s’il se retirait de la vie publique, n’exempte pas l’ancien responsable serbe de toute poursuite, ont estimé ce mercredi les juges du Tribunal pénal international pour l’ex-Yougoslavie (TPIY).

« La chambre n’accepte pas l’affirmation de l’accusé selon laquelle le tribunal est lié par l’accord », ont indiqué les juges dans une décision publiée aujourd’hui, rejetant la demande d’annulation de l’acte d’accusation déposée par M. Karadzic.

Le TPIY a été créé par l’Organisation des Nations Unies pour juger les personnes présumées responsables des crimes de guerre commis dans les Balkans au cours des conflits des années 1990.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.