Liban : Israël continue à violer les résolutions de l’ONU

La formation de nouveaux gouvernements au Liban et en Israël est de bon augure pour la mise en oeuvre de la résolution du Conseil de sécurité qui a aidé à mettre fin à leur conflit de 2006, a déclaré mercredi un haut responsable de l’ONU, regrettant toutefois le manque de progrès dans plusieurs domaines importants.

« Malheureusement, il reste des domaines de la (résolution) 1701 qui ont vu peu de progrès », a déclaré Michael Williams, Coordonnateur spécial de l’ONU pour le Liban, à des journalistes après un exposé devant le Conseil de sécurité sur le dernier rapport du Secrétaire général sur la mise en oeuvre de la résolution.
La résolution appelle au respect de la Ligne bleue séparant les forces libanaises et israéliennes, au désarmement des milices et à la fin du trafic illicite d’armes.

M. Williams a noté que malgré les critiques répétées du Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, les violations aériennes de la Ligne bleue par Israël se poursuivent à un rythme quotidien.

En outre, aucune date n’a été fixée pour un retrait des forces israéliennes du nord du village de Ghajar, comme l’exige la résolution 1701.
Selon M. Williams, la question de Ghajar a davantage de chance d’être réglée à court terme que celle des fermes de Chebaa, que le Liban et la Syrie doivent encore résoudre.
Il s’est dit par ailleurs “profondément troublé » par la découverte de présumés réseaux d’espions israéliens dans de nombreuses parties du Liban. « Si ces allégations sont confirmées devant la justice, cela constituerait une très grave violation de la souveraineté du Liban », a-t-il dit.

Malgré ces développements, il a estimé que « trois ans après la guerre de 2006, avec le renouvellement d’un mandat démocratique pour le nouveau gouvernement du Liban que le Premier ministre Saad Hariri essaie de former, il y a une base solide dans les mois à venir pour avancer dans la mise en oeuvre de la 1701 ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.