Crise en Iran : l’ONU évoque des arrestations de masse

Six experts indépendants auprès des Nations Unies ont lancé un nouvel appel au gouvernement de la république islamique d’Iran à respecter ses obligations internationales et à garantir la protection des droits fondamentaux au lendemain de l’élection présidentielle.

« Nous encourageons aussi l’Iran à honorer son invitation offerte aux experts des Nations Unies afin qu’ils puissent mener des visites officielles dans le pays », indique une déclaration.

« La liberté d’expression et de rassemblement pacifique continue d’être sapée et la situation des défendeurs des droits de l’homme est de plus en plus précaire », soulignent les experts.

Des centaines d’individus, notamment des défendeurs des droits de l’homme, des journalistes, des étudiants, des religieux et des partisans de l’opposition ont été blessés et arrêtés ces dernières semaines à la suite d’affrontements avec les forces de sécurité et la milice Basij, ajoutent-ils.

Les experts estiment que depuis le 12 juin 2009, au moins 20 personnes ont été tuées et des centaines gravement blessées par les balles réelles ou en caoutchouc utilisées par les forces de l’ordre.

Ban Ki-moon avait exhorté le 22 juin le gouvernement à mettre fin immédiatement aux arrestations, menaces et recours à la force.
L’annonce de la victoire de M. Ahmadinejad avait entraîné des manifestations des partisans de son principal adversaire à la présidentielle Mir Hossein Moussavi, qui affirme qu’il y a eu fraude. L’élection a été depuis officiellement confirmée par l’Ayatollah suprême Ali Khamenei.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.