L’Airbus A400 M ou le cauchemar financier d’EADS

a-400-m.jpgMalgré les retards, l’avion européen de transport militaire A400M conçu par Airbus, filiale d’EADS ne devrait pas être abandonné tant un nouvel outil de projection est nécessaire aux armées européennes.

Ce programme, évalué à 20 milliards d’euros a déjà plus de trois ans de retard. Les difficultés techniques rencontrées au cours de la construction ont engendré ce piétinement du calendrier qui pourrait dans le pire des cas, conduire à l’abandon total du programme. L’état du projet.

Lancé dans les années 1990, le projet est ambitieux. Il s’agit de construire un nouvel avion militaire révolutionnaire pour remplacer les flottes des armées françaises, britanniques ou allemandes (180 appareils), dont la moitié ont une moyenne d’âge de près de 40 ans. Un défi technologique pour l”Europe : elle veut se réapproprier un savoir-faire qu’elle est menacée de perdre.

Gouffre financier

Après l’A380, l’A400M est devenu la bête noire financière d’EADS. Le coût estimé à 20 milliards d’euros pèse lourd sur la compagnie aéronautique. Pour poursuivre ce projet colossal, elle a déjà injecté 1,4 milliards d’euros supplémentaires et discute avec les ministères de la Défense des pays clients afin de trouver un compromis sur le partage des surcoûts. Le groupe européen ne veut pas être le seul à supporter les conséquences financières d’un programme à la dérive qui va lui faire perdre de l’argent. Le naufrage serait fatal. De très bons connaisseurs du dossier avancent le chiffre de 5 milliards d’euros, soit autant que pour l’A 380.

Projet malmené

L’avion devait commencer à être livré dès la fin 2009. Mais après 3 ans de retard, les ministres de la Défense des sept pays partenaires de l’avion de transport militaire – Allemagne, Belgique, Espagne, France, Luxembourg, Royaume-Uni et Turquie –, se sont accordés un mois de réflexion supplémentaire pour décider s’ils renégocieront ou non leur contrat avec EADS. A l’origine des complications : une organisation particulière. L’avion est développé par Airbus Military en Espagne, qui n’a pas la dimension industrielle pour intégrer un avion aussi complexe, et l’ingénierie est à Toulouse. Résultat : un programme à distance mal géré.

Faut-il abandonner le projet ? Pour le gouvernement français, il serait beaucoup plus coûteux d’abandonner que de poursuivre ce projet-phare de la construction de l’Europe de la défense. Selon un document confidentiel d’Airbus Military, le vol d’essai est prévu début 2010 et la première livraison, fin 2012. Une seconde livraison est garantie fin 2013. Ce n’est qu’en 2014 qu’Airbus sera capable de fournir plusieurs avions aux armées clientes.

Oïhana Igos

Articles Récents

C’était Christophe Revault

C’était Christophe Revault

Christophe Revault, ancien gardien du Toulouse Football Club est mort ce jeudi à l'âge de 49 ans. Les hommages se…

7 mai 2021
Les contrebandiers tentent de faire passer 70 cartouches de cigarettes

Les contrebandiers tentent de faire passer 70 cartouches de cigarettes

Malgré les restrictions de déplacement entre la France et l'Espagne, les contrebandiers tentent de contourner les frontières. A côté de…

7 mai 2021
Les Toulousains invités à s’exprimer sur la rénovation de la Rue de Metz

Les Toulousains invités à s’exprimer sur la rénovation de la Rue de Metz

La rue de Metz va changer de visage. Pour rénover cette artère haussmanienne et centrale de Toulouse, la mairie de…

7 mai 2021
L’émouvant hommage d’Airbus à Bernard Ziegler

L’émouvant hommage d’Airbus à Bernard Ziegler

L'un des cadres visionnaires d'Airbus, Bernard Ziegler est décédé. Airbus a rendu hommage à ce pionnier de l'aviation qui a…

5 mai 2021
Toulouse : un robot pour l’ablation d’une tumeur aux reins

Toulouse : un robot pour l’ablation d’une tumeur aux reins

Une équipe de chirurgiens du CHU de Toulouse a expérimenté avec succès une nouvelle technique pour l'ablation de certains formes…

5 mai 2021
Tarbes. des Pompiers agressés lors d’une intervention : 1 blessé

Tarbes. des Pompiers agressés lors d’une intervention : 1 blessé

Lors d'une intervention sur la commune d'Andrest, à quelques kilomètres au nord de Tarbes, 3 sapeurs pompiers ont été violemment…

5 mai 2021