Vacances : Forte baisse du tourisme international

Le tourisme international a chuté de 8% entre janvier et avril 2009, par rapport à la même période l’an dernier, et cette baisse devrait plafonner entre -6% et -4% en 2009, annonce jeudi l’Organisation mondiale du tourisme (OMT).

L’ensemble des destinations mondiales ont enregistré un total de 247 millions d’arrivées de touristes internationaux dans la période allant de janvier à avril. Un chiffre bien inferieur aux 269 millions de visiteurs de 2008.

A l’exception de l’Afrique, indique l ‘OMT, toutes les régions ont connu une baisse de leurs arrivées au cours des quatre premiers mois. Les résultats positifs en Afrique (+3%) reflètent la réussite des destinations d’Afrique du Nord autour de la Méditerranée et la valorisation du Kenya comme l’une des principales destinations d’Afrique subsaharienne.

Le tourisme est gravement touché par la crise économique mondiale, au regard de la forte réduction de l’activité, de la diminution des revenus disponibles et de l’augmentation du chômage, en particulier dans les principaux marchés touristiques.
Les fluctuations des taux de change ont rajouté à l’incertitude générale, tandis que la confiance n’est pas encore revenue chez les consommateurs. En outre, les taux de réservations, associées à la réduction des capacités aériennes, rendent difficiles la remontée de l’activité avant 2010.

Selon l’OMT les voyages et le tourisme peuvent appuyer les plans de financements à court terme, comme celles qui visent à la création et au maintien des emplois, ainsi qu’à la mise en place à long terme d’une économie verte.

Dans la plupart des pays, le tourisme est l’un des plus importants secteurs d’emploi, et l’une des voies d’entrées rapide sur le marché du travail pour les jeunes et les femmes dans les communautés urbaines et rurales, rappelle, en outre, l’OMT.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.