Fret ferroviaire : les députés dont 10 propositions

La mission d’information sur le fret ferroviaire, dirigée par le député UMP Patrick Ollier vient de rendre un rapport destiné à “revitaliser, aider à affronter la concurrence, notamment des entreprises étrangères, pour le plus grand intérêt de la SNCF et des cheminots.”

Dans un contexte écologique pourtant favorable ce mode de transports de marchandises présente des pertes records que la crise mondiale risque encore d’aggraver.

Le fret ferroviaire connaît actuellement une situation de crise “qui risque de mettre en péril son devenir si ne sont pas prises rapidement des mesures de correction très volontaristes” estiment même les députés.

voici les 10 propositions formulées pour revitaliser cette alternative au camion :

1. Ouvrir la grande vitesse au fret ferroviaire, y compris la nuit : ouverture des lignes et encouragement au développement du fret rapide – fret express et fret cargo (page 20) ;

2. Réintroduire la mixité d’usage des rames et des infrastructures entre le transport de voyageurs et le fret : TER, RER et tramways « fret » (page 21) ;

3. Confier à un établissement public – qui pourrait être « Réseau ferré de France » – la gestion des gares de fret et des embranchements fret (voies de débord) (page 23) ;

4. Faire des Régions ou des Chambres régionales de commerce et d’industrie (CRCI) qui le souhaitent les chefs de file de la gestion du fret de proximité, en vue de favoriser l’émergence de plusieurs plates-formes de fret multimodales régionales (hubs régionaux) (page 23);

5. Garantir au fret des sillons de qualité et proposer aux opérateurs ferroviaires de fret des tarifs de péages abordables (page 25) ;

6. Favoriser la réalisation des embranchements nécessaires à l’activité des opérateurs ferroviaires de proximité, ainsi que d’opérations de contournement de certaines métropoles (page 26) ;

7. Accompagner la régénération du réseau, en favorisant notamment les partenariats public-privé (PPP) (page 27) ;

8. Filialiser la branche Fret de la SNCF en créant un établissement public permettant de garantir aux personnels en place leur statut et leur rémunération (page 27) ;

9. Renforcer la réglementation sur les émissions de gaz à effet de serre des poids lourds et faire échec à la généralisation des camions de très grande capacité – gigaliners de 25 mètres et 60 tonnes – en vue de préserver le wagon isolé (page 29) ;

10. Généraliser les mesures de protection environnementale contre les nuisances sonores et visuelles, en vue de renforcer l’acceptabilité du fret –notamment nocturne – par les riverains (page 30).

Partager

Articles Récents

Municipales à Toulouse. Méric soutient Pellefigue et “ne comprend pas” Cohen

Municipales 2020 : Toulouse George Méric, le président du Conseil Départemental 31, voulait une seule liste à gauche pour Toulouse…

23 janvier 2020

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030.…

23 janvier 2020

Collecte de sang urgente à Toulouse

C'est sous le regard des anges de la salle des illustres au Capitole à Toulouse que l'établissement français du sang…

23 janvier 2020

Inondations, La Haute Garonne passe en alerte orange

L'Aude et les Pyrénées orientales sont en vigilance rouge pour risques exceptionnels. Conséquences de la tempête Gloria, les départements de…

22 janvier 2020

Alerte rouge pour l’Aude et Pyrénées orientales

La situation dans les départements de l'Aude et des Pyrénées orientales est très dangereuse. De nombreux lieux sont évacués. La…

22 janvier 2020

Déjà 17 morts de la Grippe en France

Depuis le début de l'épidémie de Grippe, 17 personnes sont mortes en France. La région Occitanie est désormais classée en…

22 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com