Georgie : retrait de la mission observation des Nations Unies

Suite à l’absence d’accord au sein du Conseil de sécurité sur la continuité de la Mission d’observation des Nations Unies en Géorgie (MONUG), la mission a cessé ses fonctions, dès le 16 Juin 2009, et a commencé son retrait, a annoncé le Secrétaire général des Nations Unies, dans un communiqué transmis par sa porte parole, Michèle Montas.

Le Secrétaire général exprime sa gratitude aux parties pour leur coopération avec la MONUG, depuis son établissement en 1993, et salue leur volonté exprimée, de continuer à apporter leur appui à la mission jusqu’à son retrait complet.

Ban Ki-Moon réaffirme, par ailleurs, la volonté de l’Organisation des Nations Unies de poursuivre ses autres activités majeures et de rester engagée dans la région.

À cette fin, il a demandé à son Représentant spécial pour la Géorgie, Johan Verbeke, de continuer à représenter l’ONU, aux discussions internationales, en cours de Genève, sur la sécurité et la stabilité, et sur le retour des déplacés et des réfugiés.

Le 15 juin dernier, le Secrétaire général regrettait déjà le fait que le Conseil de sécurité ne soit pas parvenu à un accord sur la prorogation de la MONUG et demandait à son représentant spécial de prendre les mesures nécessaires pour cesser les opérations.

La MONUG était présente sur le terrain depuis 1993. Créée par la résolution 858 (1993) du Conseil de sécurité, elle avait pour mandat d’enquêter sur les informations faisant état de violations du cessez-le-feu et essayer de régler les incidents de ce genre avec les parties concernées.
La mission comptait 483 employés, dont 136 observateurs militaires, 20 policiers, 115 employés civils internationaux et 210 employés civils locaux.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.