Afghanistan : l’ONU estime que la situation est plus compliquée

« La situation actuelle en Afghanistan est certainement la plus complexe que la communauté internationale ait connue jusqu’à présent. Mais si elle est bien gérée, elle peut permettre de mettre fin au conflit », a estimé mardi, le représentant spécial du Secrétaire général Kai Eide, devant le Conseil de sécurité des Nations Unies.

Cette complexité, a-il expliqué, tient au fait qu’ « il faut s’attaquer au processus électoral, stimuler l’évolution positive des choses dans plusieurs secteurs, développer une vision au delà des élections et dresser un ordre du jour plus ciblé pour les cinq prochaines années ».

S’exprimant sur les prochaines élections du 20 août, le Représentant spécial des Nations Unies a souligné que trois éléments étaient essentiels à savoir « la non ingérence, la dignité des débats et l’impartialité totale de la communauté internationale».

M. Eide a dit craindre que le « bruit » de la campagne électorale et la « saison des combats » n’absorbent autant les énergies et l’attention que l’on risque d’;oublier les réels progrès enregistrés dans le renforcement des institutions de sécurité, la réforme agricole et du secteur privé.

Selon, le représentant, « l’inégalité dans la distribution des ressources en Afghanistan aide les insurgés à déstabiliser des provinces et des districts jusque là stables », et il « n’est pas toujours facile, de savoir où et comment les fonds sont investis, ce qui complique la planification et la coordination ».

M. Eide qui a rappelé que le Secrétaire général Ban Ki Moon avait demandé à réexaminer la conduite des opérations des forces spéciales actives dans le pays, a salué l’engagement du commandant des forces sur le terrain d’opérer des changements en vue de mettre fin « aux dégâts infligés aux populations civiles ».

« Nous devons renforcer nos efforts pour assurer que l’engagement militaire de la communauté internationale continue d’être soutenu par le peuple afghan » a poursuivi M. Eide, prévenant qu’ « un processus de paix crédible et réussi ne peut avoir lieu que si l’on a un gouvernement qui bénéficie de l’appui du peuple et une présence internationale qui jouit du même appui ».

Partager

Articles Récents

Municipales à Toulouse. Méric soutient Pellefigue et “ne comprend pas” Cohen

Municipales 2020 : Toulouse George Méric, le président du Conseil Départemental 31, voulait une seule liste à gauche pour Toulouse…

23 janvier 2020

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030.…

23 janvier 2020

Collecte de sang urgente à Toulouse

C'est sous le regard des anges de la salle des illustres au Capitole à Toulouse que l'établissement français du sang…

23 janvier 2020

Inondations, La Haute Garonne passe en alerte orange

L'Aude et les Pyrénées orientales sont en vigilance rouge pour risques exceptionnels. Conséquences de la tempête Gloria, les départements de…

22 janvier 2020

Alerte rouge pour l’Aude et Pyrénées orientales

La situation dans les départements de l'Aude et des Pyrénées orientales est très dangereuse. De nombreux lieux sont évacués. La…

22 janvier 2020

Déjà 17 morts de la Grippe en France

Depuis le début de l'épidémie de Grippe, 17 personnes sont mortes en France. La région Occitanie est désormais classée en…

22 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com