Reforme de l’ONU : vers un rapprochement Conseil de sécurité pays contributeurs ?

Le chef du Département des opérations de maintien de la paix de l’ONU (DPKO), Alain Le Roy, a plaidé lundi pour une réforme en profondeur du secteur face à l’augmentation des demandes d’opérations de maintien de la paix, la complexité accru de leurs mandats, et l’absence de consensus sur la mise en oeuvre de certains d’entre ces mandats.

« Lorsque les partenaires sont fermement unis derrière une opération de maintien de la paix, cela envoie un signal fort, sans équivoque, de l’engagement de la communauté internationale, qui renforce l’autorité du Conseil de sécurité, mais aussi, la crédibilité et l’effectivité de toute opération », a déclaré le Secrétaire général adjoint aux opérations de maintien de la paix, M. Alain le Roy, au cours d’un exposé devant le Conseil de sécurité.

Intervenant dans le cadre d’une séance consacrée à l’interdépendance entre le Conseil de sécurité et les pays contributeurs de troupes, le Secrétaire général adjoint a estimé que l’on ne pouvait « avancer de nouveaux concepts de police, comme la formation des unités de police, sans entamer un dialogue avec les contributeurs de troupes, sur les actes qu’ils doivent accomplir et les standards qu’ils doivent atteindre ».

L’interdépendance entre le Conseil de sécurité et les pays contributeurs de troupes et d’éléments de police nécessite des cadres robustes de communication et de dialogue, ainsi qu’une évaluation commune et partagée des défis et du potentiel des opérations de maintien de la paix. Il s’agit là peut-être de la plus grande contribution du rapport Brahimi, il y a 10 ans, a-t-il aussi soutenu, avant de rappeler l’augmentation des demandes d’opérations de maintien de la paix, la complexité accru de leurs mandats, et l’absence de consensus sur la mise en oeuvre de certains d’entre ces mandats.

La nouvelle initiative « Nouvel Horizon » est la contribution du Département des opérations de maintien de la paix (DPKO) et du Département de l’appui aux missions au « Nouvel ordre du jour du Partenariat pour le maintien de la paix », a indiqué le Secrétaire général adjoint, en évoquant le processus de réforme du maintien de la paix.

Le document de DPKO porte, entre autres, sur les tâches et les fonctions essentielles du maintien de la paix nécessitant un consensus renouvelé sur des mesures propres à améliorer le format, les ressources et le déploiement des missions; sur des propositions visant à évaluer et à renforcer les capacités nécessaires à une éventuelle nouvelle mission.

Partager

Articles Récents

Municipales à Toulouse. Méric soutient Pellefigue et “ne comprend pas” Cohen

Municipales 2020 : Toulouse George Méric, le président du Conseil Départemental 31, voulait une seule liste à gauche pour Toulouse…

23 janvier 2020

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030.…

23 janvier 2020

Collecte de sang urgente à Toulouse

C'est sous le regard des anges de la salle des illustres au Capitole à Toulouse que l'établissement français du sang…

23 janvier 2020

Inondations, La Haute Garonne passe en alerte orange

L'Aude et les Pyrénées orientales sont en vigilance rouge pour risques exceptionnels. Conséquences de la tempête Gloria, les départements de…

22 janvier 2020

Alerte rouge pour l’Aude et Pyrénées orientales

La situation dans les départements de l'Aude et des Pyrénées orientales est très dangereuse. De nombreux lieux sont évacués. La…

22 janvier 2020

Déjà 17 morts de la Grippe en France

Depuis le début de l'épidémie de Grippe, 17 personnes sont mortes en France. La région Occitanie est désormais classée en…

22 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com