Gouvernement d’Union nationale en Mauritanie

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-Moon, a salué samedi la signature du décret portant création d’un gouvernement transitoire d’union nationale en Mauritanie, la qualifiant d’étape importante vers la consolidation de la démocratie dans le pays.

Le Secrétaire général réitère sa gratitude au président du Sénégal, Abdoulaye Wade, au président de l’Union africaine, Mouammar Kadhafi, et aux facilitateurs qui ont travaillé sans relâche dans le cadre du Groupe de contact international pour aider les parties mauritaniennes à trouver un consensus permettant de sortir de la crise.

Ban Ki-moon, indique le communiqué, espère que le nouveau gouvernement de transition, créé par un dialogue constructif entre les principaux partis politiques mauritaniens, conduira le pays vers la tenue d’élections présidentielles libres, justes et transparentes, dans un environnement sûr, le 18 Juillet 2009.

Le président mauritanien renversé par un coup d’Etat le 6 août Sidi Ould Cheikh Abdallahi a démissionné et signé vendredi soir à Nouakchott un décret portant nomination d’un gouvernement d’union nationale, chargé de préparer l’élection présidentielle du 18 juillet. Sa démission n’est intervenue qu’après qu’il a reçu la décision prise par le Haut conseil d’Etat (HCR, junte) de se transformer en Conseil supérieur de la défense, organisme s’occupant uniquement des questions de défense et de sécurité et placé sous l’autorité du gouvernement de transition.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.