En Birmanie, Ban Ki Moon va plaider en faveur d’Aung San Suu Kyi

Le Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon se rendra au Myanmar-Birmanie à l’invitation du gouvernement les 3 et 4 juillet, afin d’y appeler à des progrès sur plusieurs questions politiques fondamentales.

Ban Ki-moon attend avec intérêt de retourner au Myanmar afin d’aborder directement avec les principaux leaders un large éventail de questions, notamment celles qui préoccupent depuis longtemps les Nations Unies et la communauté internationale, a rapporté la porte-parole du Secrétaire général, Michèle Montas, lors de son point de presse quotidien, au siège de l’ONU, à New York.

« En particulier, le Secrétaire général estime que trois des principales questions d’importance pour l’avenir du Myanmar ne peuvent rester sans réponse à ce stade du processus politique du pays, à savoir : la libération de tous les prisonniers politiques, y compris Daw Aung San Suu Kyi, la reprise du dialogue entre le gouvernement et l’opposition […] et la nécessité de créer des conditions favorables à des élections crédibles ».

Le Secrétaire général a aussi souligné la nécessité de consolider les efforts humanitaires pour les victimes du cyclone Nargis.
« Plus vite ces questions seront abordées, plus vite le Myanmar progressera vers la paix, la démocratie et la prospérité », a ajouté la porte-parole.

La prix Nobel de la paix Aung San Suu Kyi est actuellement jugée pour avoir rompu les conditions de sa détention à résidence, après avoir reçu une visite impromptue d’un étranger.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.