Cohen et Belloubet affirment vouloir développer Rio Loco

rio-loco-maghreb.JPGLa polémique est née sur plusieurs sites web toulousains. Les membres de la rédaction de Toulouse7.com confirment quant à eux avoir constaté le plaisir partagé par plusieurs membres de la majorité municipale et le chanteur et écrivain Magyd Cherfi lors des concerts programmés pour le festival rio loco 2009 et notamment pour les prestations d’Eric Truffaz et Rachid Taha.

Interpellés sur le sujet le député maire de Toulouse Pierre Cohen et sa première adjointe en charge de la culture Nicole Belloubet ont décidé de réagir avec une déclaration simple -et conjointe- « Nous voulons développer Rio Loco »

Contrairement aux rumeurs, “la Mairie de Toulouse n’a jamais eu l’intention de supprimer le festival municipal Rio Loco” a précisé un communiqué de presse de la Mairie de Toulouse.

Supprimer non mais modifier assurément.

Ainsi et après avoir déjà procédé à une clarification lors du conseil municipal du vendredi 26 juin, Pierre Cohen, député-maire de Toulouse et Nicole Belloubet, 1ère adjointe chargée de la culture, tiennent aujourd’hui “à réaffirmer leur profond attachement à la programmation des musiques du monde et au caractère populaire de Rio Loco”.

“Loin de vouloir affaiblir Rio Loco, ils veulent au contraire le développer en le réorganisant pour répondre aux objectifs suivants : maintenir fin juin un cœur de festival qui soit un véritable rendez-vous populaire avec une programmation de projets, conjuguant têtes d’affiche et artistes « découverte »; mener un travail en partenariat avec le tissu associatif local afin que celui-ci puisse s’inscrire dans la dynamique de ce projet culturel et tirer profit de l’engouement populaire du festival; proposer des rendez-vous tout au long de l’année, en articulation avec les structures culturelles partenaires.”

“En menant à bien ces missions qui s’inscrivent dans le nouveau projet culturel de la Ville, Rio Loco prendra une nouvelle dimension, à la fois nationale et locale, et constituera un événement fédérateur répondant aux attentes des Toulousains” estime la mairie de Toulouse.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.