Pour Malvy, l’emprunt Sarkozy doit financer la liaison Toulouse-Castres

A l’occasion de l’Assemblée plénière du jeudi 25 juin, Martin Malvy, président de la Région Midi-Pyrénées a fait part, à l’ensemble des élus régionaux, de ses regrets quant à la décision de l’Etat de ne pas retenir Castres-Toulouse dans le programme de développement et de modernisation des itinéraires du réseau routier national (PDMI) 2009-2014.

Après avoir rappelé que Midi-Pyrénées restait la région la plus enclavée de France, Martin Malvy a proposé au vote la rédaction d’une lettre de l’assemblée plénière au Président de la République pour l’inviter à reconsidérer l’engagement dans le PDMI de Midi-Pyrénées, en particulier sur le dossier Toulouse-Castres.

« Le président de la République vient d’annoncer un grand emprunt national. Je vous propose que nous le saisissions de l’ensemble du dossier routier de Midi-Pyrénées, en lui demandant un engagement plus conséquent de l’Etat qui soulage la Région, les Départements et Communautés d’agglomération. Par la même occasion, demandons-lui l’inscription de Castres-Toulouse au même titre que Rodez et Auch – Toulouse ».

Cette proposition a recueilli l’unanimité des élus régionaux.

« A l’examen, le projet autoroutier posera de nombreux problèmes, a déclaré le président de Région alors que pour un investissement du même ordre que le chantier qui va régler le problème de la desserte Auch-Toulouse, Castres pouvait être désenclavé par une 2X2 voies. Il n’est peut-être pas trop tard », a ajouté Martin Malvy.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.