Hausse de 1% des allocations chômage : une revalorisation a minima selon la CFDT

Les allocations chômage versées par l’UNEDIC seront revalorisées de 1% au 1er juillet prochain. Une revalorisation inférieure à celle souhaitée par les organisations syndicales. Pour la CFDT, il s’agit là d’un hausse “a minima” décidée par l’UNEDIC.

Dans un communiqué La CFDT a dit “regretter vivement le blocage de la délégation patronale de l’Unédic qui a conduit à une “revalorisation bien trop modeste”.

En cette période d’augmentation du chômage et de pouvoir d’achat en berne, précise le communiqué de la centrale dirigée par François Chérèque, “une augmentation des allocations chômage plus conséquente était nécessaire, en particulier pour les plus basses allocations”.

La CFDT avait proposé une revalorisation moyenne de 2,5% avec une hausse plus importante pour les basses allocations.

Cette proposition n’a pas été suivie. Elle aurait pourtant “participé à la justice sociale : elle aurait aidé les foyers de plus en plus nombreux à
être touchés par le chômage ; elle aurait contribué à soutenir le pouvoir d’achat et la consommation, facteurs de relance économique. Le patronat, une fois de plus, a fait preuve d’une vision à court terme” a conclu le porte parole de la CFDT.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.