La crise alimentaire mondiale touche 1 milliard de personnes

Le rapporteur spécial des Nations Unies sur le droit à l’alimentation, M. Olivier De Schutter a appelé jeudi les décideurs de la planète à ne pas attendre de nouvelles émeutes de la faim pour se rappeler de la « crise alimentaire mondiale ».

La crise alimentaire est loin d’être finie, a t-il déclaré. La FAO a confirmé que le nombre total de personne en insécurité alimentaire avait dépassé le milliard d’individus. Les prix des produits alimentaires sur les marchés locaux étaient plus élevés en mai 2009, qu’ils ne l’étaient en mai 2008, dans plus de quarante pays en développement, malgré la décroissance constatée, au niveau international.

Selon le rapporteur, à l’instar de l’effondrement des institutions bancaires, l’élargissement de l’échelle de la faim comporte des risques systémiques. « Des régimes alimentaires moins sains et moins nutritifs créent une responsabilité économique pour le développement futur » a par ailleurs déclaré M. De Schutter, pour qui les acteurs de la planète « doivent saisir le moment », pour agir.

Pour faire à la situation de crise, il a recommandé une plus grande attention au cadre du droit à l’alimentation. Le droit à l’alimentation n’est pas le droit à être nourri suite à une situation d’urgence. C’;est le droit à accéder aux moyens pour produire des aliments, ou aux moyens de disposer d’un revenu pour acheter une nourriture adéquate, a-t-il expliqué. Le droit à l’alimentation peut agir comme une boussole qui aide à trouver des réponses au niveau national et international, a-t-il ajouté.

Il a durant sa déclaration faite à la Conférence sur la crise financière et économique mondiale et son incidence sur le développement, recommandé cinq directions à suivre pour prévenir l’augmentation de la faim et arriver à la réalisation du droit à l’alimentation. Parmi celles-ci, la lutte contre la volatilité des marchés boursiers agricoles internationaux et la reforme de la gouvernance du système alimentaire et agricole mondial.

En parallèle, le Comité permanent de la nutrition du système des Nations Unies (UNSCN) a averti, jeudi, que la crise financière mondiale aggravera la faim et la malnutrition parmi les populations les plus vulnérables. En marge du prochain sommet du G8, en Italie, ce forum de l’ONU qui discute des questions nutritionnelles, encouragera les gouvernements à investir dans les programmes qui accroissent la productivité des petits propriétaires et renforcent les moyens de subsistance des ménages les plus pauvres.

Partager

Articles Récents

Plages Atlantiques un Toulousain arrêté en possession d’un kilo de Cocaïne

Des ballots de cocaïne pure arrivent sur les plages du littoral Atlantique. Un jeune Toulousain a été interpellé après avoir…

12 novembre 2019

Neige. les Pyrénées en alerte avalanche

Météo France lance un bulletin vigilance jaune pour risque avalanche sur les Pyrénées. Le département de la Haute Garonne est…

12 novembre 2019

Saisie record de cannabis à Nîmes

Le 1er novembre 2019 vers 02h30, les agents de la brigade des douanes de Nîmes en contrôle sur l’autoroute A9…

8 novembre 2019

La cote de confiance de Macron et Philippe en baisse

La confiance accordée au président de la République et au Premier ministre connaît une baisse de 5 points, selon un…

8 novembre 2019

Retraites, la clause du “grand père” fait polémique

Réforme des retraites. La « clause du grand-père » crée des remous au sein du gouvernement Le haut-commissaire aux retraites,…

8 novembre 2019

Toulouse, opérée pour avoir avalé une pince à épiler

Une femme avale une pince à épiler... qui se retrouve dans ses bronches ! Dimanche dernier, une jeune femme a…

8 novembre 2019