Procès AZF : le procureur demande 3 ans de prison avec sursis contre Serge Biechlin

Collaborateurs de Total, experts judiciaires, et journalistes de tout horizon étaient de retour ce matin pour les trois derniers jours du procès AZF.

C’est dans une salle comble que Patrice Michel et Claudie Viaud, représentants du ministère public ont rappelé les aléas de ces 8 ans d’enquête et 4 mois de procès. Dénouement sans surprise : Total échappe à la condamnation quand Serge Biechlin et Grande Paroisse encourent la prison avec sursis et de lourdes amendes.

Dans les ténèbres de l’usine

Dans la complexité de ce procès historique, Patrice Michel a tenté de se procurer les clefs de l’énigme AZF. Sa mission : « faire respecter la loi, porter l’accusation lorsqu’il estime que les charges sont suffisantes. » 31 morts, des milliers de blessés, et plus de 30 000 habitations et bâtiments détruits. L’inventaire est lourd.

Le ministère public se joint à la thèse de l’explosion industrielle soutenue par certaines parties civiles.« Dysfonctionnement grave dans l’exploitation et la gestion des bâtiments 335 et 221, recours à la sous-traitance et perte de mémoire de la dangerosité des produits. » Le manque de sécurité aurait pu coûter bien plus cher. « A proximité se trouvaient quatre wagons de chlore et d’ammoniac. »Un mélange détonnant.

A ce bilan écrasant s’ajoute une opinion publique aggravante. Dans une enquête où toutes les pistes ont été explorées, de mauvaises interprétations sur le sérieux du travail des experts ont complexifié la bonne compréhension du procès. Aucune piste n’a été abandonnée. Pas même les plus farfelues : ovnis, foudre, tirs de roquettes… « Ces rumeurs et fantasmes » ont été alimentés par des médias assoiffés de scoops. Pourtant selon Patrice Michel, ces faiblesses n’ont pas eu d’incidences sur la recherche de la vérité “. Il a d’abord félicité la cour pour son intégrité. « Vous avez fait en sorte qu’il y a ait au cours de ces audiences une transparence totale. Vous avez fait en sorte que tout le monde ait la parole. »

Pas de condamnation contre Total

«  Je vous confirme que nos réquisitions ne concerneront que Serge Biechlin et Grande Paroisse. Le ministère public vous a déjà fait part de ses positions sur Total et M. Desmarest. C’est une position juridique”. »Le parquet a rejeté la responsabilité pénale de la société pétrolière et de son président directeur général à l’époque des faits, prévenus au début du procès.Les réquisitions du procureur toulousain contre Grande paroisse et son ex-patron figurent au rang des prévenus, pour homicides et blessures involontaires. Le ministère public requiert contre lui la peine maximale soit 3 ans de prison avec sursis et 45 000 euros d’amende. Peine maximale pour Grande Paroisse : 225 000 euros d’amende.

Oïhana Igos

photo (c) Toulouse7.com capture d’écran d’une vidéo réalisée à proximité du site AZF quelques minutes après l’explosion

Partager

Articles Récents

4,5 millions pour agrandir le Pic du Midi

Un nouveau projet immobilier débute au sommet du Pic du Midi. Avec la création en extension de deux nouveaux bâtiments,…

15 novembre 2019

Mois de la création reprise d’entreprise en Occitanie

Pour sa troisième édition, le mois de la création reprise d’entreprises se tiendradu 13 novembre au 13 décembre 2019 dans…

15 novembre 2019

Double meurtre à Montauban

Deux femmes ont été découvertes mortes dans la nuit de mercredi à jeudi dans une maison d'un quartier résidentiel. Deux…

14 novembre 2019

Toulouse, la neige n’est pas loin ce jeudi

4 degrés et de la pluie ce jeudi matin aux alentours de 7h : la neige tombe non loin de…

14 novembre 2019

Arthur Bonneval prolonge au Stade Toulousain

Arthur Bonneval (1,81m - 82kg), dont le contrat expirait en juin 2020, a prolongé son engagement avec le Stade Toulousain de…

14 novembre 2019

13 novembre, la France rend hommage aux victimes des attentats

Les commémorations des attentats du 13 novembre 2015 ont commencé ce mercredi depuis le Stade de France. 130 morts Les…

13 novembre 2019