Deux astrophysiciens font une découverte majeure sur Véga

Une équipe d’astronomes du laboratoire d’astrophysique de Toulouse et Tarbes de l’Université Toulouse III-Paul Sabatier  a détecté pour la première fois des champs magnétiques à la surface de la planète Véga. Une découverte majeure publiée dans la revue internationale “Astronomy and Astrophysics”.

pic-du-midi.JPG Une découverte réalisée par l’équipe composée de F. Lignières (LATT), P. Petit (LATT), T. Böhm (LATT), M. Aurière (LATT), grâce à la sensibilité du “spectropolarimètre NARVAL” du Télescope Bernard Lyot, situé au sommet du Pic du Midi de Bigorre.

Au dire des spécialistes, cette découverte, qui arrive après plusieurs tentatives infructueuses, devrait marquer un tournant dans la compréhension du magnétisme stellaire et de son influence sur l’évolution des étoiles.

Véga est une étoile bien connue des astronomes amateurs et professionnels. Située à seulement 25 années-lumière du Soleil dans la constellation de la Lyre, elle est la 5eme étoile la plus lumineuse du ciel et fut longtemps l’étoile de référence à laquelle l’éclat des autres étoiles était comparé. Elle est deux fois plus massive que le Soleil et beaucoup plus jeune (avec un âge de quelques centaines de millions d’années, contre 4,5 milliards).

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.