Sarkozy devant le Congrès : la burqa signe d’abaissement

“on ne peut pas accepter sur notre territoire” le président de la République était attendu sur la question du voile et de la burqa. Devant le Parlement réuni en Congrès, le chef de l’Etat est donc revenu sur la polémique née à l’Assemblée nationale sur le port de la burqa.

Selon Nicolas Sarkozy, la République laïque ne doit pas accepter que les femmes perdent leur dignité.

Le chef de l’Etat s’est félicité qu’une commission parlementaire se saisisse du problème.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.