La brasserie du Bibent reprise par le groupe toulousain Thierry Oldak

Le Tribunal de Commerce de Montauban vient de notifier au Groupe Thierry Oldak son accord pour la reprise des actifs du Bibent : Licence IV, mobilier et matériel de cuisine. Propriétaire des locaux depuis fin 1998, le toulousain Thierry Oldak, promoteur, constructeur et réhabiliteur d’immeubles commerciaux et d’entreprises, s’est engagé à ce que l’activité de brasserie se poursuive au Bibent.

Attaché à ce lieu chargé d’histoire, Thierry Oldak souhaite engager désormais très rapidement des travaux de modernisation pour redonner au Bibent tout son éclat et son cachet d’origine.

Inscrit à l’Inventaire Supplémentaire des Monuments Historiques pour la beauté de sa décoration intérieure, de ses lustres et de ses boiseries, le Bibent comprend 250 m² d’activités commerciales réparties entre le rez-de-chaussée et le sous-sol avec sa magnifique salle de réunion voutée. A cela il faut rajouter une réserve, les cuisines et l’entresol.

Lors de l’achat en 1998, les locaux étaient alors exploités par la SARL Le Bibent dirigée par André Fernandez, regroupés en GIE (Groupement d’Intérêt Economique) avec La Frégate place Wilson et La Feuilleraie à Aucamville.

La liquidation judiciaire des trois affaires d’André Fernandez avait été prononcée début janvier. Le Bibent et la Frégate, deux institutions toulousaines avaient alors fermé leurs portes.

“Soucieux de préserver ce café symbolique plus que centenaire” affirme un communiqué de presse du groupe, Thierry Oldak a souhaité rassurer le Maire de Toulouse et ses adjoints dés début février, et s’est engagé à ne louer ce lieu qu’à une société souhaitant poursuivre l’activité de brasserie.

Le Groupe Thierry Oldak aurait été approché par de nombreuses enseignes : banque, magasin de vêtements pour femme, fast-food, société de téléphonie mobile… Toutes ces ont été bien entendu déclinées.

Aujourd’hui, des projets de reprise par des brasseries toulousaines et des enseignes nationales sont en cours de négociation. La décision du futur repreneur devrait être prise rapidement en accord avec la Mairie de Toulouse.

Avec un Chiffre d’Affaires globalisé 2008/2009 de 30 millions d’euros pour un résultat de 5 millions, le Groupe Thierry Oldak enregistre une progression régulière. Tout d’abord marchand de bien, l’entreprise s’est rapidement repositionnée en tant que promoteur, constructeur et réhabiliteur d’immeubles commerciaux ou d’entreprises.

Partager

Articles Récents

Après une conduite en état d’ivresse, il se présente ivre à la gendarmerie

L'homme avait été surprise conduisant en sens interdit avec un taux d'alcoolémie supérieur à celui autorisé. Il s'est présenté soul…

27 janvier 2020

Rugby. Toulouse fait chuter le leader Bordeaux

Pour la 14e journée de Top 14 le Stade toulousain s'est imposé 22 à 14 face à Bordeaux Bègles le…

27 janvier 2020

Pour le TFC, la remontada n’a pas débuté à Lyon

Bon dernier du classement, le Toulouse Football Club a été sèchement battu à Lyon 3 à 0 dimanche après midi.…

27 janvier 2020

Une pétition contre le déploiement de la 5G

L'équipe mysmartcab autour de l’avocat toulousain Christophe Leguevaques lance cette pétition pour dénoncer les risques de la future internet 5G Le…

27 janvier 2020

Municipales à Toulouse. Méric soutient Pellefigue et “ne comprend pas” Cohen

Municipales 2020 : Toulouse George Méric, le président du Conseil Départemental 31, voulait une seule liste à gauche pour Toulouse…

23 janvier 2020

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030.…

23 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com