Nouveau meurtre de journaliste au Guatemala

Le directeur général de l’Organisation des Nations Unies pour l’éducation, la science et la culture UNESCO), Koïchiro Matsuura, a condamné mercredi le meurtre du journaliste de télévision Marco Antonio Estrada, assassiné le 6 juin à Chiquimula, au sud-est du pays.

« Je condamne le meurtre de Marco Antonio Estrada. Je m’inquiète des effets de l’escalade de violence contre les journalistes que connaît le Guatemala et notamment de son impact négatif sur la qualité de l’information. Il est essentiel que les responsables de ces crimes soient traduits en justice si l’on veut que soient respectés l’inaliénable droit à la liberté d’expression et le droit des citoyens à l’information », a dit M. Matsuura.

Marco Antonio Estrada, âgé de 39 ans, travaillait comme correspondant local de la chaîne nationale Telediario Canal 3. Il traitait entre autres sujets du crime organisé et du trafic de drogue. Le journaliste a été abattu dans une rue de Chiquimula par un inconnu.

Le Comité de protection des journalistes (CPJ) fait état d’une violence croissante au Guatemala ces dernières années et cette violence liée au crime organisé génère un climat de terreur.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.