Guerres : l’ONU veut renforcer le droit d’ingérence humanitaire

Il est essentiel de continuer à renforcer l’arsenal de protection des civils en période de conflit armé, estime le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un rapport publié mercredi. L’année 2009 marque le dixième anniversaire de l’inclusion de la protection des civils en période de conflit armé parmi les questions thématiques examinées par le Conseil de sécurité.

La protection des civils occupe aujourd’hui une place importante dans le programme de travail et les délibérations du Conseil, ainsi que les décisions qu’il prend au sujet de pays particuliers, relève M. Ban dans ce rapport remis au Conseil de sécurité.

Mais « l’action sur le terrain n’est pas à la hauteur des progrès accomplis dans les textes et dans le développement des normes internationales », ajoute-t-il.

Face à cet échec, il faut que le Conseil de sécurité, les États Membres et l’ONU se mobilisent plus fermement encore en faveur de la protection des civils et du respect des principes du droit international humanitaire et des droits de l’homme ainsi que du droit des réfugiés sur lequel repose le principe de cette protection, estime le Secrétaire général.

« Dans la pratique, il faut une action déterminée répondant aux cinq défis fondamentaux présentés dans le présent rapport : le respect du droit international par les parties au conflit, en particulier dans la conduite des hostilités; le respect du droit par les groupes armés non étatiques; le renforcement de la protection des civils par l’amélioration de l’efficacité et des ressources des missions (maintien de la paix et missions diverses); l’accès du personnel humanitaire; les responsabilités en cas de violation du droit », écrit-il.

Selon lui, le Conseil de sécurité a un rôle important à jouer dans la promotion d’un environnement propice à la facilitation de l’accès humanitaire à ceux qui sont dans le besoin.

Il estime que le Conseil devrait condamner systématiquement les restrictions à l’accès humanitaire qui violent le droit international humanitaire et demander qu’elles soient immédiatement levées.

Partager

Articles Récents

Après une conduite en état d’ivresse, il se présente ivre à la gendarmerie

L'homme avait été surprise conduisant en sens interdit avec un taux d'alcoolémie supérieur à celui autorisé. Il s'est présenté soul…

27 janvier 2020

Rugby. Toulouse fait chuter le leader Bordeaux

Pour la 14e journée de Top 14 le Stade toulousain s'est imposé 22 à 14 face à Bordeaux Bègles le…

27 janvier 2020

Pour le TFC, la remontada n’a pas débuté à Lyon

Bon dernier du classement, le Toulouse Football Club a été sèchement battu à Lyon 3 à 0 dimanche après midi.…

27 janvier 2020

Une pétition contre le déploiement de la 5G

L'équipe mysmartcab autour de l’avocat toulousain Christophe Leguevaques lance cette pétition pour dénoncer les risques de la future internet 5G Le…

27 janvier 2020

Municipales à Toulouse. Méric soutient Pellefigue et “ne comprend pas” Cohen

Municipales 2020 : Toulouse George Méric, le président du Conseil Départemental 31, voulait une seule liste à gauche pour Toulouse…

23 janvier 2020

LGV Train grande vitesse Bordeaux Toulouse en 2030 si tout va bien

C’est une annonce attendue depuis près de 30 ans. La ligne à grande vitesse Bordeaux-Toulouse entrera en service en 2030.…

23 janvier 2020

Ce site utilise des Coockies pour mesurer son audience et proposer une publicité ciblée. Vous pouvez accepter (ou non) et au passage vous abonner aux ALERTES et NEWSLETTER du site d'actualités Toulouse7.com