Gaziers et électriciens restent (très) en colère

manif-edf-gdf-toulouse.JPGUne forte mobilisation policière encadrait la manifestation des personnels d’EDF GDF à Toulouse mercredi matin.

En pour cause le climat social est particulièrement tendu dans l’entreprise publique.

En effet expliquent unanimes les représentants syndicaux la mobilisation est la conséquence de “l’inacceptable politique de répression organisée par la Direction du groupe public”.

Accusée tour à tour “de faire obstruction aux droits syndicaux”, “de mettre en oeuvre de négociations ‘Canada dry'” ou d’organiser une “mauvaise répartition des bénéfices colossaux des groupes EDF GDF”.

Des camarades “solidaires” de la Poste était également là.  Tout comme de nombreux partisans du NPA réunis pour l’occasion autour de leur leader local Myriam Martin.

Des boulevards, en camions, jusqu’à la place Saint Etienne face à la préfecture, les manifestants avaient au moins un motif de réjouissance, “une première victoire” comme l’ont présenté les syndicalistes : l’embauche de 126 personnes dans le sud ouest.

Pour la CGT, le délégué a cependant annoncé devant plusieurs centaines de manifestants -et quelques dizaines de CRS et policiers- un “été chaud”  et une “rentrée sociale agitée”.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.