Les jeunes africains ont peut de s’exprimer

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) veut encourager les jeunes Africains à s’exprimer, alors que selon une enquête 30% des adolescents du continent âgés entre 15 et 17 ans disent avoir peur d’exprimer leurs opinions.

L’enquête menée par l’institut de sondage Gallup a consisté à analyser des enquêtes qualitatives menées auprès de jeunes gens dans 38 pays africains, précise l’UNICEF dans un communiqué publié mardi.

En réponse à cette enquête, l’UNICEF et ses partenaires ont décidé d’étendre et de renforcer la plateforme “Speak Africa” et de relancer son site web avec de nouveaux éléments afin d’attirer plus de jeunes militants et d’organisations de jeunesse.

La plateforme est destinée à aider les enfants et les adolescents à créer des connections, à travailler ensemble, à se mobiliser sur des sujets affectant leurs vies et le développement du continent.

« Un des grands atouts de l’Afrique est sa jeunesse. Les jeunes ont de l’énergie, de la créativité, du dynamisme pour transformer le continent », déclare Richard Morgan, directeur de la politique et de la planification de l’UNICEF. « Sans l’opportunité d’exprimer leurs idées ou de participer de manière significative au processus de prise de décision, leurs droits ne sont pas respectés et il n’est pas possible de tirer profit de leurs talents ».

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.