Les Drones militaires vont il évoluer dans l’espace aérien français ?

Lors de la réunion des directeurs nationaux d’armement tenue le mercredi 17 juin 2009 au salon international de l’aéronautique et de l’espace du Bourget, la France l’Allemagne, l’Italie, l’Espagne et la Suède ont mandaté l’Agence européenne de défense (AED) pour le lancement du programme MIDCAS (MID-air Collision Avoidance System) qui permettra à terme aux drones d’évoluer dans l’espace aérien général, ouvert aux autres aéronefs.

Selon le service presse du ministère de la défense, MIDCAS disposera d’une enveloppe budgétaire globale d’environ 50 millions d’euros sur une durée de 48 mois. Il réunira quatorze industriels et centres de recherches des cinq nations mandataires, dont SAGEM Défense Sécurité et THALES Systèmes Aéroportés S.A. La Suède a été désignée nation chef de file du projet et Saab Aerosystems coordonnera l’action des cocontractants.

Actuellement les drones ne peuvent évoluer que dans des zones réservées, restreintes et temporaires, ce qui limite fortement leur usage pour les applications militaire, civile et de sécurité estime t on dans l’entourage du ministre de la défense.

Sans évoquer les éventuelles implications civiles notamment en terme de libertés publiques, MIDCAS, déclare le service presse de la défense “a pour ambition de démontrer qu’un drone peut voler en toute sécurité dans un espace aérien non ségrégué, grâce à une solution technologique du type « Sense and avoid » (détecter et éviter) lui permettant de déterminer toute situation de collision potentielle et de manœuvrer en conséquence. C’est la transposition aux drones, par le biais d’un système automatisé, de la procédure « see and avoid » (voir et éviter) appliquée par les pilotes.”

Le programme MIDCAS sera conduit en étroite collaboration avec les organismes européens compétents du domaine, à savoir l’organisation européenne pour la sécurité de la navigation aérienne (EUROCONTROL), l’organisation européenne pour l’équipement de l’aviation civile (EUROCAE) et l’agence européenne de la sécurité aérienne (EASA). Une coordination transatlantique sera établie avec des organismes tels que la Radio Technical Commission for Aeronautics (RTCA) et la Federal aviation Authority (FAA).

Partager

Articles Récents

Procès Mélenchon, le Parquet demande le renvoi

Jean Luc Mélenchon et plusieurs responsables de la France Insoumise dont le député européen toulousain l’eurodéputé Manuel Bompard étaient convoqués…

19 septembre 2019

Municipales à Toulouse, Romain Cujives quitte le Parti socialiste

Romain Cujives a été suspendu du parti socialiste par la fédération de Haute Garonne. Il confirme aujourd'hui quitter le PS.…

17 septembre 2019

Vers un réchauffement climatique plus grave que prévu

De nouvelles études scientifiques publiée mardi prévoient un réchauffement plus important en 2100 que les versions précédentes. Réaliser les objectifs…

17 septembre 2019

Rugby – 4 toulousains pressentis pour France Argentine

L'équipe de France de rugby débute sa coupe du monde 2019 au Japon face à l'Argentine samedi. 4 joueurs toulousains…

17 septembre 2019

Toulouse, des policiers agressés à Empalot et place Abbal

Violences urbaines et agressions de policiers quartier Empalot et place Abbak dans la nuit du 16 au 17 septembre. Deux…

17 septembre 2019

Grand soleil et 32 degrés mardi à Toulouse

L’été indien se prolonge ce mardi et toute la semaine à Toulouse. Les températures sont supérieures aux normales de saison.…

17 septembre 2019