Homosexualité : 80 Etats sommés de mettre fin à la criminalisation

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, et le directeur exécutif du Programme commun des Nations Unies sur le VIH/sida (ONUSIDA), Michel Sidibé ont condamné les discriminations qui entravent les soins aux malades du sida, en particulier les 80 pays de l’Assemblée générale qui ont encore des lois criminalisant l’homosexualité.

« Bien que je sois très encouragé par les progrès et le soutien de la communauté internationale dans le traitement du VIH/sida, il nous faut lutter contre les préjudices, la discrimination et la stigmatisation » a déclaré mardi Ban Ki-moon à l’issue d’une séance de l’Assemblée générale sur le thème de « l’Accès universel et les droits de l’homme ».

« Je me suis efforcé de promouvoir l’intégration des malades du sida dans leurs sociétés ; ces efforts vont se poursuivre », a-t-il ajouté.

De son côté, Michel Sidibé a remercié le leadership du Secrétaire général pour « briser la conspiration du silence qui touche la discrimination et même la criminalisation des gens qui sont atteints par le sida, notamment les groupes vulnérables : hommes qui ont des relations sexuelles avec des hommes, transsexuels et lesbiennes, travailleurs sexuels et consommateurs de drogues ».

« Il faut agir vite », a-t-il plaidé. Nous sommes loin d’avoir atteint les progrès prévus en 2006 concernant l’accès universel aux médicaments pour 2010, et la crise économique ne doit pas servir d’excuse pour abandonner les 4 millions de personnes qui sont sous traitement, ni les 14 millions d’orphelins qui espèrent avoir accès à des services, a dit le chef de l’ONUSIDA.

« Quatre-vingt pays ont des lois contre l’homosexualité », a déploré Michel Sidibé, expliquant que ces lois discriminatoires entravaient les efforts de lutte contre le sida.
M. Sidibé a par ailleurs rappelé que « l’accès universel à la prévention, aux traitements, aux soins et au soutien était un impératif relevant des droits fondamentaux », selon un communiqué du Fonds mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.

Par ailleurs, 59 pays ont encore des lois qui restreignent l’entrée, le séjour ou la résidence des personnes atteintes du sida, en violation du droit à la liberté de mouvement et de travailler.

Partager

Articles Récents

Troisième dose de vaccin : arbitrage « la semaine prochaine »

Israël et le Royaume Uni en avance sur la campagne de vaccination, ont décidé de procéder dans certains cas un…

3 août 2021

opération exceptionnelle de vaccination à Toulouse quartiers Soupetard La Gloire

En parallèle de la campagne de vaccination massive menée sur l’ensemble du territoire pour lutter contre l’épidémie de Covid-19, la…

3 août 2021

Ariège. 2 bergers se perdent 3 jours en montagne

Le 30 juillet 2021 deux éleveurs partent en montagne pour y rejoindre d’autres bergers. Ils se sont perdus et n'ont…

3 août 2021

Les Halles de Narbonne élues 2e plus beau marché de France

Les Halles de Narbonne sont le deuxième plus beau marché de France ! Qu'ils soient commerçants ou clients habitués, tous…

3 août 2021

Masques, rassemblements face au Covid les Préfets de Lozère et de l’Hérault serrent la vis

L'épidémie de Covid 19 prend de l'ampleur en région Occitanie. Face à la recrudescence et les premières tensions sur les…

3 août 2021

La teinture au bleu de pastel entre au patrimoine culturel immatériel français,

La teinture au bleu de pastel vient de faire son entrée au patrimoine culturel immatériel français, un savoir-faire très local,…

3 août 2021