Enfants dans la guerre : l’alerte de l’UNICEF

Le Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) et la représentante spéciale du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés, Radhika Coomaraswamy, ont appelé mardi à une action urgente pour protéger les enfants affectés par les conflits armés, à l’occasion de la présentation d’un rapport.

Ce rapport fait le point plus de dix ans après le rapport intitulé « L’impact des conflits armés sur les enfants » qui avait été réalisé par Graça Machel, experte indépendante désignée par le Secrétaire général, et remis à l’Assemblée générale. Ce rapport déterminant avait conduit à la création du Bureau du représentant spécial du Secrétaire général sur les enfants et les conflits armés.

Selon le nouveau rapport, un milliard d’enfants vivent dans des pays ou des territoires affectés par un conflit armé, soit près d’un sixième de la population mondiale. Il ajoute qu’avec le changement de nature des conflits armés, l’impact de la guerre sur les enfants est plus brutal que jamais. Ils sont affectés par la prolifération des armes légères et des groupes armés, ils sont recrutés comme combattants, visés lors d’attaques contre des écoles et des hôpitaux et sont confrontés à la violence sexuelle.

Le rapport recommande à tous les Etats de confirmer leur responsabilité de protéger leurs citoyens les plus jeunes en accroissant leurs efforts pour adopter une législation, une politique et une action au nom des enfants au niveau national.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.