Astrium renouvelle un important marché avec la défense

Le ministère de la Défense, via la Direction interarmées des réseaux d’infrastructure et des systèmes d’information de la défense (DIRISI) a notifié fin avril, à Astrium Services, l’intégralité du marché ASTEL-S.

Ce contrat de 4 ans est destiné à fournir aux forces françaises dans le monde entier des services à la demande de télécommunications satellitaires civiles (Ku, Ka, C) et militaires (UHF, X) complémentaires à Syracuse.

Ces demandes sont traitées à travers une structure de guichet unique 24/7. Ce marché fait suite au premier marché ASTEL-S notifié en mai 2005 par le ministère de la Défense. La DIRISI a évalué que le volume des besoins du ministère pourrait atteindre 100MHz de capacité spatiale.

Ce nouveau marché inclut la fourniture de capacités spatiales en bande UHF et en bande Ka, ainsi que des services complémentaires à travers le monde de téléport et de rapatriement terrestre de flux, jusqu’aux sites métropolitains du ministère de la Défense.

Les services de capacités spatiales civiles ASTEL-S permettront d’interconnecter les bâtiments de la Marine nationale (navires équipés d’antennes en bande C et Ku), les utilisateurs de l’armée de l’Air (notamment les drones SIDM), les unités de l’armée de Terre (équipées de stations terrestres tri-bandes), avec les téléports du ministère de la Défense (France Sud, Houilles, Six-Fours, la Réunion, etc.) ou directement avec les sites métropolitains du ministère via des services complémentaires.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.