Tchad – Soudan : nouvelle escalade de la violence

Le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, se dit profondément préoccupé par la grave détérioration des relations entre le Tchad et le Soudan, dans un rapport sur l’Opération Union africaine-ONU au Darfour (MINUAD) publié lundi.

M. Ban est notamment préoccupé par « le franchissement par les forces tchadiennes de la frontière soudanaise les 16 et 17 mai 2009, qui déstabilise encore davantage une région déjà volatile ». « Cette escalade de la violence est d’autant plus inquiétante qu’elle fait suite aux engagements pris de nouveau par les deux États de rechercher le dialogue et de rétablir les relations diplomatiques », ajoute-t-il dans ce rapport remis au Conseil de sécurité.

Il se dit également gravement préoccupé par les observations attribuées à de hauts fonctionnaires tchadiens concernant l’intention du Tchad de poursuivre ses incursions sur le territoire soudanais. « Il s’agit là de paroles favorisant l’escalade de la violence à un moment où toutes les parties devraient choisir la voie de la modération », dit M. Ban.

Selon lui, il n’existe pas de solution militaire à la situation dans la sous-région et des relations pacifiques entre le Tchad et le Soudan sont nécessaires à la paix au Darfour (Soudan). Il invite instamment les gouvernements tchadien et soudanais à s’abstenir de tout acte susceptible d’aggraver les tensions et appelle les deux États à pleinement mettre en oeuvre les accords qu’ils ont conclus, en particulier l’Accord de Doha du 3 mai 2009 et l’Accord de Dakar du 13 mars 2008.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.