Les crises economiques et ecologiques touchent les plus faibles

La directrice générale de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), le Dr Margaret Chan, a appelé lundi les gouvernements à faire preuve d’équité dans leurs politiques de santé afin de protéger les plus vulnérables des grandes crises mondiales.

Le réchauffement climatique, la hausse des prix de l’énergie et des denrées alimentaires, la récession économique et la pandémie de grippe A(H1N1) ont durement frappé les pays en développement, a souligné le Dr Chan lors du forum du Secrétaire général sur le thème “Promouvoir la santé mondiale en cas de crise” au siège des Nations Unies à New York.

Il est de plus en plus admis qu’une « foi aveugle dans la croissance économique.. est une erreur », a-t-elle ajouté devant des représentants des gouvernements et des experts internationaux.

« L’équité, à mon avis, est au coeur de nos ambitions en matière de santé mondiale », a dit le Dr Chan. L’incapacité à mettre l’égalité au centre des décisions en matière de politique de santé est une des raisons pour lesquelles « le monde est dans cette situation de pagaille », a-t-elle ajouté.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.