La défense veut protéger ses hélicoptères par de nouveaux leurres infrarouges

Dans le cadre du plan de relance de l’économie, la Délégation générale pour l’armement (DGA) a notifié, le 18 mai 2009, à la société « Etienne Lacroix Tous Artifices S.A. » (groupe Etienne Lacroix) un marché d’amélioration “de l’autoprotection” par leurres infrarouges des hélicoptères des trois armées, pour un montant de 13,5 millions d’euros vient d’annoncer le service presse du ministère de la défense.

Le volet défense du plan de relance de l’économie représente 2,4 milliards d’euros et devrait permettre d’augmenter de 10% les crédits consacrés aux équipements en 2009 assure t on rue saint dominique.

Cette commande représente 68 500 heures de potentiel productif d’ingénieurs, techniciens et ouvriers, soit l’équivalent d’environ 25 personnes travaillant à temps plein pendant un peu moins de deux ans, chez l’attributaire du marché et ses nombreuses PME sous-traitantes estime les services d’Hervé Morin.

Elle intervient par anticipation de travaux prévus par la loi de programmation militaire 2009-2014 actuellement discutée devant le Parlement.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.