Kosovo : nouvelles tensions dans la région de Mitrovica

La Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) peut continuer à jouer un rôle utile de médiation après sa restructuration si la communauté internationale la soutient, estime le Secrétaire général de l’ONU, Ban Ki-moon, dans un rapport publié lundi.

« La MINUK, telle que restructurée, peut continuer à jouer un rôle utile et efficace consistant à assurer la médiation entre les communautés, à promouvoir l’application de dispositions pratiques dont Pristina et Belgrade pourraient tirer parti et à remplir les fonctions définies dans mes rapports du 12 juin et du 24 novembre 2008 », écrit M. Ban dans ce rapport remis au Conseil de sécurité.

« Toutefois, pour y parvenir, la MINUK devra pouvoir compter sur la coopération active de toutes les parties concernées. L’appui constant du Conseil de sécurité et de la communauté internationale dans son ensemble à la MINUK restructurée revêt une importance capitale », ajoute-t-il.

L’ONU maintiendra une position de stricte neutralité vis-à-vis de la question du statut du Kosovo, souligne M. Ban. Selon lui, les ressources de la Mission restructurée, telles que prévues dans le projet de budget pour 2009/10, permettront à la Mission de s’acquitter des tâches qui lui seront assignées au cours de l’exercice à venir.

Il se félicite de voir que la Mission État de droit menée par l’Union européenne au Kosovo (EULEX) a atteint sa pleine capacité opérationnelle. « À l’heure où EULEX met en oeuvre sa feuille de route visant à renforcer l’état de droit au Kosovo, il importe de veiller à bien prendre en compte les préoccupations de toutes les communautés, en consultation avec la MINUK », dit-il.

Les tensions qui sont récemment apparues dans le nord de Mitrovicë/Mitrovica constituent un sujet de préoccupation, ajoute-t-il. Il salue l’action qu’a entreprise la Mission pour assurer la médiation entre les communautés de cette zone et pour favoriser la recherche de solutions pacifiques fondées sur le dialogue et le compromis. Il invite les communautés directement concernées, ainsi que les autorités de Pristina et de Belgrade, à continuer de coopérer étroitement avec les partenaires internationaux en vue réduire les tensions dans la zone et de parvenir à un règlement négocié et pacifique des différends.

Partager

Articles Récents

Municipales à Toulouse, Romain Cujives quitte le Parti socialiste

Romain Cujives a été suspendu du parti socialiste par la fédération de Haute Garonne. Il confirme aujourd'hui quitter le PS.…

17 septembre 2019

Vers un réchauffement climatique plus grave que prévu

De nouvelles études scientifiques publiée mardi prévoient un réchauffement plus important en 2100 que les versions précédentes. Réaliser les objectifs…

17 septembre 2019

Rugby – 4 toulousains pressentis pour France Argentine

L'équipe de France de rugby débute sa coupe du monde 2019 au Japon face à l'Argentine samedi. 4 joueurs toulousains…

17 septembre 2019

Toulouse, des policiers agressés à Empalot et place Abbal

Violences urbaines et agressions de policiers quartier Empalot et place Abbak dans la nuit du 16 au 17 septembre. Deux…

17 septembre 2019

Grand soleil et 32 degrés mardi à Toulouse

L’été indien se prolonge ce mardi et toute la semaine à Toulouse. Les températures sont supérieures aux normales de saison.…

17 septembre 2019

Air de qualité “médiocre” ce mardi à Toulouse

Chaleur et absence de vent : pollution à l'Ozone à Toulouse ce mardi 17 septembre. Mardi, les conditions météorologiques devraient…

17 septembre 2019