Crise en Iran, Sarkozy condamne les violences

Dans un communiqué publié lundi en réaction aux évènements qui secouent l’Iran, le président de la République s’est dit “profondément préoccupé” par les développements de la situation politique en Iran.

Il condamne les violences contre les manifestants, les arrestations d’opposants et de personnalités politiques, les restrictions aux libertés publiques, à la liberté d’expression et de communication, les entraves mises à l’action des journalistes, iraniens ou étrangers.

La manifestation des partisans du candidat modéré Mir Hossein Moussavi qui accuse le président Mahmoud Ahmadinejad de fraude électorale aurait réuni 1 à 2 millions de personnes lundi dans les rues de Téhéran.

Pour la diplomatie française “Il serait inacceptable que des manipulations aient faussé le résultat du vote, contre la volonté démocratiquement exprimée par le peuple iranien.”

“Toute la lumière doit donc être faite sur cette situation” a demandé le président français.

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.