Le Tchad libère 84 enfants soldats

Le gouvernement du Tchad a libéré 84 enfants soldats identifiés parmi les 236 combattants faits prisonniers au début du mois de mai 2009 et ils ont été remis officiellement au Fonds des Nations Unies pour l’enfance (UNICEF) lors d’une cérémonie, présidée par le ministre de la défense nationale à N’Djamena.

En remettant ces enfants à l’UNICEF, le ministre de la défense, le général Kamougué Wadal Abdelkader a rappelé que ce geste témoigne du respect par le gouvernement des engagements auxquels il a souscrit, en particulier la Convention relative au droits de l’enfant, les engagements de Paris de février 2007 interdisant l’enrôlement des enfants dans les forces et groupes armés ainsi que le protocole d’accord sur la protection des enfants victimes des conflits armés, a précisé l’UNICEF dans un communiqué.

De son côté, le chef de la diplomatie tchadienne, Moussa Faki Mahamat, a réitéré la détermination du gouvernement du Tchad à faciliter la réinsertion familiale de ces enfants et a annoncé l’ouverture prochaine d’enquêtes judiciaires pour punir les mercenaires qui recrutent et livrent les enfants aux affres de la guerre.

Le représentant adjoint de l’UNICEF, Dimitri Papathanassiou a quant à lui salué cette remise en liberté des enfants, avant d’inviter ceux-ci à s’engager sur un nouveau chemin.

Aussitôt libérés les 84 enfants ont pris place dans six véhicules affrétés par l’ONG Care international les conduisant dans un Centre de transit provisoire et d’orientation (CTO) dans les faubourgs de N’Djamena.

Parmi les 84 adolescents remis en liberté, l’on dénombre 1 enfant âgé de 14 ans, 14 enfants de 15 ans, 21 enfants de 16 ans, 39 enfants de 17 ans et 3 enfants de 18ans. Pour la plupart, ces adolescents ont opéré au sein de groupes rebelles pendant des périodes allant de 2 mois à 2 ans. Ils étaient dans l’ensemble recrutés de force par les groupes armés dans l’est du Tchad.

Le CTO procèdera à une prise en charge psychosociale de chaque enfant. Le centre prévoit aussi des activités socioéducatives, éducationnelles et sportives. Depuis 2007, les Centres de transit mis en place par l’UNICEF ont déjà accueilli 555 enfants sortis des forces et groupes armés dont ils ont assuré avec l’aide des ONG de l’est du Tchad, la réinsertion familiale et communautaire.

Partager

Articles Récents

Plages Atlantiques un Toulousain arrêté en possession d’un kilo de Cocaïne

Des ballots de cocaïne pure arrivent sur les plages du littoral Atlantique. Un jeune Toulousain a été interpellé après avoir…

12 novembre 2019

Neige. les Pyrénées en alerte avalanche

Météo France lance un bulletin vigilance jaune pour risque avalanche sur les Pyrénées. Le département de la Haute Garonne est…

12 novembre 2019

Saisie record de cannabis à Nîmes

Le 1er novembre 2019 vers 02h30, les agents de la brigade des douanes de Nîmes en contrôle sur l’autoroute A9…

8 novembre 2019

La cote de confiance de Macron et Philippe en baisse

La confiance accordée au président de la République et au Premier ministre connaît une baisse de 5 points, selon un…

8 novembre 2019

Retraites, la clause du “grand père” fait polémique

Réforme des retraites. La « clause du grand-père » crée des remous au sein du gouvernement Le haut-commissaire aux retraites,…

8 novembre 2019

Toulouse, opérée pour avoir avalé une pince à épiler

Une femme avale une pince à épiler... qui se retrouve dans ses bronches ! Dimanche dernier, une jeune femme a…

8 novembre 2019